En savoir plus sur le Tata

Les Tirailleurs sénégalais (1857-1962)

Les Tirailleurs sénégalais sont des troupes d'infanterie coloniale recrutées dans 17 pays d'Afrique subsaharienne (le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Centrafrique, les Comores, le Congo Brazzaville, la Côte d’Ivoire, Djibouti, le Gabon, la Guinée, Madagascar, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal, le Tchad et le Togo).

De leur création, en 1857 par Louis Faidherbe, à leur suppression au début des années 1960, ils participent aux campagnes coloniales menées par la France. Cette force noire, tant préconisée par Charles Mangin, joue un rôle actif lors des deux grands conflits mondiaux du XXe siècle.

Au nord-ouest de Lyon, une nécropole d'inspiration soudanaise, inaugurée en novembre 1942, rassemble les corps de Tirailleurs sénégalais exécutés par les nazis en juin 1940, un Tata, enceinte de terre sacrée où sont enterrés les guerriers morts au combat.

 

 

 

- [...] ce qu'il faut retenir au Sénégal y'a quatre communes et ces quatre communes c'est Dakar, Rufisque, Gorée et Saint Louis. Ces quatre communes-là sont considérées françaises c'est-à-dire statut général on appelait ça à l'époque.
- Et les autres ?
- Et tous les autres qui sont nés dans les autres départements sont considérés autochtones. Donc ils servaient comme africains et les autres catégories qui sont nées dans les quatre communes que je viens de citer sont considérées français à part entière.

- Vous étiez français ?
- Donc j'étais français.
- Et maintenant que vous vivez en France, comment ça se passe ?
  [...]
- Et Thiaroye ?
- [...] Y'a une ingratitude. Ces tirailleurs qui ont participé à toutes les guerres de la France, qui ont participé, même certains à la Libération, qui ont lutté pendant des années et des années, ils n'ont pas eu, ils n'ont pas perçu leur solde. Et ils arrivent à être rapatriés en fin de guerre. [...] Arrivés à Thiaroye, y'a plus de sous. Y'a plus de sous. Et certains sont massacrés.[...] il y a une chanson écrite par notre défunt Kieta Fodeba, un poète, Minuit, c'est une chanson très triste qui parle d'eux et de ce massacre aussi de Thiaroye.                                                                                                                                                   

un témoin du film Le Tata, Paysages de pierres


Evènements

2 novembre 2014 - diffusion sur Lyon Capitale TV (France)

1er décembre 2014 - diffusion à Dakar (Sénégal)

12 mai 2015 - diffusion au cinéma Les Amphis. Vaulx-en-Velin (France)


Partenariats

OIF - Organisation internationale de la Francophonie

Dans le cadre de la Coopération Franco-Vietnamienne > Revue des actions menées > "Le Tata - Paysage de pierres" de Patrice Robin et Evelyne Berruezo


L’Institut français
L’Institut français
www.institutfrancais.com/fr/tata-le-0